opportunité digital pme btob

Lever les freins des PME dans le B2B pour saisir les opportunités du digital

Les PME françaises dans le B2B souffrent de lacunes en marketing, et a fortiori en webmarketing. Les principales raisons évoquées sont le poids des charges réduisant leur capacité d’investissement, la faible culture client et le manque de pratique. Contrairement aux États-Unis, les PME françaises accusent un certain retard compte tenu du faible pourcentage investit dans les domaines de la communication (entre 0 et 5% maximum). Pour devenir compétitif aujourd’hui et saisir les opportunités de croissance, qui existent souvent à l’international, les PME doivent faire de cette discipline leur priorité.

Les opportunités offertes par le digital

Bien qu’étant une PME, vous pouvez distancer facilement les multinationales. Vis-à-vis du webmarketing, c’est votre créativité qui fait le différence et l’usage que vous en ferez qui l’emportera sur les budgets communication des grandes structures. Les PME sont souvent bien plus agiles et bien plus indulgentes que les grands groupes.

Les PME peuvent ainsi mettre le webmarketing au profit d’une veille sur les nouveaux comportements d’achat des acheteurs B2B, pour scruter à la loupe les points clés de leur cycle d’achat qui n’a cessé de se complexité depuis les dix dernières années. La plupart des acheteurs B2B passent un temps conséquent sur internet. pour rechercher des entreprises susceptibles de répndre à leurs attentes (produits et services). Et cet accès leur permet de pré-sélectionner les fournisseurs potentiels et les solutions qu’ils proposent. On observe aussi que les ces prestataires sont contactés bien plus tard dans le processus d’achat.

Aujourd’hui, beaucoup d’acheteurs et décideurs B2B appartiennent à la génération Y, communément appelé Digital Native. Ils sont arrivés dans la vie active avec une excellente connaissance du numérique et des pratiques qui lui sont associées. L’évolution des technologies est exponentielle et il est indispensable que les PME se mettent à jour pour comprendre et toucher ces nouveaux profils d’acheteurs de la manière la plus efficace possible. Ne perdez pas de vue que votre concurrence s’y est déjà certainement attelée.

L’essentiel est de faire preuve de bon sens…

Les opportunités qu’offrent le digital doivent aujourd’hui être prises au sérieux. Mais il faut savoir faire la part des choses et aussi prendre en considération l’environnement « terrain ». Pour comprendre comment un acheteur choisit un produit, il suffit d’accompagner un commercial en prospection ou d’aller dans un salon et d’observer. Un bon sens qui manque bien souvent aux grandes entreprises souvent engluées dans leurs hiérarchies et qui passent plus de temps à discuter les décisions qu’à les prendre.

print

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *